Ford Escort MK2 Groupe 4

Véritables icones en rallye, les Ford Escort RS 1800 et RS 2000 sont aujourd’hui recherchées et les exemplaires en bon état sont denrées rares. L’exemplaire que nous avons déniché en Finlande, a été vendu neuf en août 1976 dans le même pays, ainsi que le confirme sa facture d’achat et son historique.

Son premier propriétaire s’est alors lancé dans une préparation afin de l’engager en course, travaux qu’il avait anticipés pour créer une voiture taillée pour la terre et les rallyes extrêmes. La carrosserie, renforcée avec des pièces d’origine Ford, reçoit des ailes larges, destinées à accueillir des jantes terres et toute l’armurerie d’une groupe 4.

Cette voiture a été entièrement restaurée fin de cette année 2021 afin de renforcer nos véhicules écoles et de participer au Rallye du BAC plus communément appelé « Bordeaux Aquitaine Classic ». Récemment passée au banc de puissance, cette Escort développe 235 ch à 8000 tr/min grâce à son moteur « Pinto » préparé et associé à une boite de vitesse « Dog Box » à quatre vitesses. Au niveau des trains roulants, la voiture possède un pont Atlas et des suspensions Proflex filetées.

Mark Two, le Guerrier Spartiate

La Ford Escort Mark II, ou « MK II » comme on la nomme chez les pilotes, est l’un de ces rares oiseaux de guerre issu d’un modèle de voiture populaire. La Ford Escort de base était en effet un modèle de voiture abordable et elle a connu un vif succès en WRC.

Afin de promouvoir l’Escort, Ford engage son bolide en compétition en la confiant notamment à Roger Clark qui remporte un premier rallye en Irlande en 1968. Ses succès en rallye se poursuivent et Ford remporte avec la « mark one » (Mk1) le championnat d’Europe des rallyes en 1968, 1969 et le marathon Wembley-Mexico en 1970.

Construite à plus de deux millions d’exemplaires, l’Escort MK I cède sa place à la MKII en 1974. Un grand mouvement stratégique, qui n’a pas stoppé net les prouesses de la voiture. Malgré le fait qu’elles utilisaient un essieu arrière sur des ressorts à lames, les Ford Escort RS1800 et RS2000 ont connu un franc succès dans les épreuves du Championnat du monde des rallyes (WRC).

L’arrivée de la « mark two » (Mk2) confirme le potentiel sportif de la « brute épaisse ». Le moteur Cosworth BDE est remplacé par le BDG de 2,0 L. D’une puissance avoisinant les 250 ch (186 kW; 253 PS), le bloc moteur usiné par Cosworth est complété par une transmission renforcée et une suspension nettement améliorée. Championne du monde des rallyes 1979, elle permet à Björn Waldegård de remporter le premier titre de champion du monde des rallyes pilote, puis en 1981 à Ari Vatanen de remporter lui aussi le Championnat du Monde des Pilotes.

Et si vous doutez de l’efficacité d’une MK2, il vous suffit d’observer l’adversité. La Ford Escort Mark II dans ses versions RS1800, est engagée en compétition contre la Lancia Stratos HF, la Porsche 911 SC, la Renault 5 Alpine, Turbo ou encore la Fiat 131. Avec son train arrière à essieu et sa transmission brutale, l’Escort était de loin la plus ancienne des voitures sur le terrain mais aussi l’une des plus efficaces.